info@rejefac.org
+237 699846113
1bb80b6a198bca2568965fc3290893dd.jpg

Participation des volontaires au PFBC 2017

La participation des volontaires à la rencontre du Partenariat des Forêts du Bassin du Congo (PFBC) est devenue une tradition. La première participation des jeunes volontaires à la 15ième édition  du PFBC en 2015  au Palais des Congrès de Yaoundé au Cameroun a été « un coup d’essai, un coup de maitre ». Cette première participation réussite a encouragé la Facilitation de l’Union Européenne du PFBC de continuer à solliciter les services des jeunes volontaires.

C’est ainsi qu’en 2015, les jeunes volontaires du Rwanda ont été sollicités pour la 16ième édition qui s’était tenu dans ce pays. Vu la qualité de service rendu par ces jeunes, la Facilitation de l’Union Européenne du PFBC a une fois de plus faire appel aux jeunes volontaires pour la 17ième édition qui s’est tenu du 13 au 27 Octobre 2017 à l’Hôtel Sawa  dans la ville Douala au Cameroun . La particularité de cette troisième participation a été l’implication directe des volontaires dans l’organisation et le déroulement des travaux. Trois jours avant le début de la rencontre, des réunions leur impliquant ont été organisé et ils ont immédiatement commencé les travaux préparatoires relatifs à la logistique.

C’est sur la base de la liste des inscrits comme volontaire sur le site du PFBC que la sélection a été faite. L’approche genre a été prise en compte durant cette sélection afin de d’encourager les filles et leur donner l’occasion de s’exprimer. Au finish, trente un  jeunes provenant des régions de l’Adamaoua, du Centre et du Littorale ont été retenus. L’AJVC, la JVE, le REJEFAC, le CADDE et le REFADD sont les organisations aux quelles appartenaient ces volontaires dont près de 60% a été constitué des filles.

Durant la rencontre, les jeunes ont été actifs dans plusieurs activités. Concernant la logistique, ils se sont occupés du montage des badges et de la confection des kits des participants. Dans les salles de réunion, ils se sont assurés de la présence  et  du fonctionnement de la sonorisation et de la présence du petit matériel nécessaire pour le confort des participants. Les jeunes ont tenu avec une réussite totale le secrétariat où ils se sont occupés des impressions, des photocopies, du classement des documents et autres.  Leur  présence massive et active à l’accueil a permis de faciliter l’enregistrement et l’orientation des participants. Puisque la répartition des volontaires dans les différentes taches tenait compte de leur profil, ceux qui avaient une capacité technique et scientifique sur les thématiques discutées ont été affectés soit dans les collèges, soit dans les stream et soit auprès de certaines personnalités. C’est ainsi que dans le stream 1 sur la gouvernance forestière, le stream 2 sur la biodiversité et le stream 3 sur les changements climatiques les « experts juniors »  en plus d’assurer la logistique, ont assisté les rapporteurs dans la prise de note et la production des rapports. Le même dynamisme de ces jeunes volontaires a été observé au sein des collèges. Certains Experts et Responsables de la Facilitation de l’UE ont été assistés par des volontaires qui soit jouaient auprès d’eux le rôle de traducteur, soit leur assistait dans la prise de note et soit assuraient la logistique.

Les jeunes volontaires du Cameroun ont saisis cette occasion pour renforcer leur capacité dans l’organisation technique et logistique des grands évènements. Ils ont amélioré leur connaissance sur les grandes thématiques et projets relatives à la protection de l’environnement et à la gestion durable des forêts du Bassin du Congo. Certains ont noué des  contacts personnels avec des personnalités.Le PFBC a aussi été une opportunité pour les organisations de jeunesses sélectionnées de communiquer en off avec les participants sur leur structure. C’est dans cette logique que le directeur du CADDE par exemple a initié des contacts be to be avec certains participants bien ciblés afin de leur présenter les missions et les projets du CADDE. Quant au REJEFAC, la communication a principalement porté sur la présentation de son nouveau cadre stratégique. Cette communication a commencé à la Radio environnement. Par la suite, le REJEFAC par des contacts be to be avec documents à l’appui, a rencontré les experts, les personnalités, les bailleurs, les partenaires et bien d’autres. Il leur a présenté son cadre stratégique constitué de quatre Axes Stratégiques (AS).  L’AS 1 concerne les questions de paix et de sécurité autours des aires protégées et dans la gestion des ressources naturelles et l’AS 2 est relatifs au reboisement, à la conservation des forêts et à la restauration des sols dégradés. Quant à l’AS 3, il s’intéresse aux questions de gestion intégrée des ressources en eau tandis que l’AS 4 concerne tout ce qui est transversale à savoir le renforcement de capacité, l’appui financier et le transfert de technologie. 

PARTENAIRES REJEFAC

CEFDHAC
COMIFAC
PREREDD

A TÉLÉCHARGER